L’œuvre et sa technique :

Georges Desvallières (1861-1950) est un artiste français. Formé par le peintre Jules-Elie Delaunay, devenu son maître, c’est surtout sa rencontre avec Gustave Moreau qui influencera son art.  La grande rétrospective présentée au petit Palais en 2016 a permis de redécouvrir le peintre au travers d’un parcours monographique.

L’ensemble est constitué de dix petits panneaux peints : des toiles marouflées sur carton. Il s’agit très probablement d’une étude pour un décor, possiblement réalisée entre 1884 et 1889.  Le pourtour de chaque scène est surligné par un filet noir périphérique, de manière semblable à ce que l’on peut observer sur plusieurs esquisses de l’artiste conservées au Louvre.

Interventions réalisées :

L’œuvre est dans un état de présentation médiocre mais dans un état de conservation correct. L’encrassement est surtout sous-jacent au vernis de restauration, récemment appliqué. La pose de ce vernis a très probablement favorisé la pénétration de la crasse dans la couche picturale. L’œuvre est ternie et assombrie, altérant l’appréciation esthétique de l’ensemble. Certaines zones semblent parfois tachées. Plusieurs lacunes et éclats ponctuels de matière picturale ont été constatés sur l’ensemble.

Plusieurs étapes de nettoyage ont été nécessaires pour arriver au résultat final. Un premier décrassage léger a permis de mettre au jour un vernis très brillant. Ce vernis non original a été retiré avec des solvants à faible polarité. Le mélange de solvant permet également d’alléger la crasse sous-jacente. Toutefois, cette intervention accentue les hétérogénéités provoquées par la surface salie. Des tests supplémentaires de décrassage ont été menés. Après plusieurs essais, il s’avère que la mise en gel de la solution aqueuse est nécessaire pour augmenter l’action des agents nettoyants et réduire le geste abrasif. Le résultat est très satisfaisant : aucune couleur n’est sensibilisée et le voile gris est retiré, permettant de retrouver la matière originale sous-jacente, la facture et les contrastes colorés.

Après l’application d’un très fin vernis mat, quelques points de retouche ont permis de retrouver une bonne lisibilité de l’ensemble.

Vue générale avant et après restauration

Détail des différentes opérations de nettoyage

Dévernissage, tests de décrassage au gel et application sur une plus grande surface

Trois étapes de nettoyage de la couche picturale

Exemple d’un panneau avant restauration, après dévernissage et après décrassage