Vue générale avant et après restauration Pierre Daura

L’œuvre et sa technique :

Pierre Daura est un artiste-peintre espagnol né en 1896 en Espagne et mort 1976 aux États-Unis. Un arrêt fortuit à Cahors vers 1920 lui y fait élire résidence de manière ponctuelle.

Alors qu’il est fondateur du groupe « Cercle et Carré » entre 1929 et 1930 qui prône l’abstraction et la géométrie face à l’omniprésence du Surréalisme, ce tableau, Légende (huile sur bois de 1930), semble être pourtant encore bien ancré dans l’imaginaire du mouvement artistique auquel il s’oppose. L’œuvre paraît alors être le témoin d’une transition artistique ou d’une rémanence poétique et imaginaire érigée par le Surréalisme.

La restauration de cette œuvre a permis de la redécouvrir : les couleurs sont de nouveau lisibles, les contrastes colorés sont exaltés, la composition retrouve une très bonne lisibilité et les détails et subtilités techniques sont de nouveaux perceptibles.

Interventions réalisées :

L’œuvre est dans un très mauvais état de présentation mais dans un état de conservation passable. La surface n’est pas encrassée, mais des vernis de restauration ont été appliqués successivement sur une surface non ou mal décrassée. Ils sont aujourd’hui très fortement oxydés, sombres et brunis.

Les interventions qui ont été menées se sont focalisées sur le nettoyage de la couche picturale.

Sous les deux vernis épais de restauration, des résidus d’ancien vernis se sont partiellement incrustés dans la couche picturale micro-craquelée. Le retrait du vernis a permis de découvrir un large jutage bleu-vert sur toute la partie inférieure de la composition masquant quelques usures et micro-lacunes.

Le retrait des premiers vernis permet de retrouver les teintes inattendues des couleurs sous-jacentes (mauves, violets, bleus intenses, etc.), mais les résidus maculent la surface et donnent un rendu très hétérogène à l’ensemble. Un nouveau nettoyage a donc été nécessaire pour retirer cette dernière couche.

Un fin vernis de protection a été appliqué au spalter sur l’ensemble de la surface et enfin, la réintégration a permis de redonner une bonne lisibilité ainsi qu’une homogénéité d’ensemble afin d’apprécier à nouveau la composition et ces détails.

Vue générale avant et après restauration Pierre Daura

Vue générale avant et après restauration

Comparaison des deux nettoyages, premier et deuxième

Vue générale après le premier nettoyage et le deuxième (retrait des résidus)

Détail de second et dernier nettoyage (retrait des résidus)