Restaurer le support

Appréhender la restauration du support d’une œuvre nécessite les mêmes préalables que pour la couche picturale, soit un constat d’état et un diagnostic sur la base desquels des interventions pourront être proposées, dont des exemples vous sont présentés ici en image.

 

Dépoussiérage et décrassage

Le dépoussiérage et le décrassage méticuleux du support de votre œuvre est une première étape à la fois conservatoire et esthétique. En effet, les salissures, scrupules et autres agrégats, se trouvant sous la forme de dépôts ou incrustés, favorisent le développement des microorganismes et peuvent provoquer l’apparition d’autres altérations comme des déformations.

Déchirures, lacunes et déformations

Apparues lors d’accidents, de mauvaises manipulations, de mauvaises conditions de stockage ou environnementales, ces altérations peuvent gravement endommager l’intégrité de votre œuvre. Nous intervenons de façon minimale ou fondamentale selon les besoins de votre œuvre tout en prenant en considération les futures conditions de conservation.

Doublage, renfort et consolidation

Lorsque le support est affaibli et fragilisé, un renfort ponctuel ou intégral peut s’avérer nécessaire pour la conservation. Nous adaptons les matériaux, les méthodes et les mises en œuvre selon la configuration matérielle de votre peinture et ses besoins.

Dérestaurer

Le retrait des anciennes restaurations est parfois nécessaire car elles peuvent engendrer différentes altérations : déformations à cause d’une ancienne pièce de renfort, jaunissement d’un adhésif, rigidification du support, etc. L’intervention minimum et le principe déontologique de retraitabilité de votre œuvre est ainsi au cœur de notre pratique professionnelle.

 

 

Restaurer la couche picturale        Restaurer les décors          Compétences en conservation