Restaurer la couche picturale

Le constat d’état et le diagnostic sont les premières étapes avant toute intervention. Elles s’accompagnent d’une documentation photographique générale puis de détails. Un examen préalable peut aider à l'identification de certains matériaux, une étape également primordiale avant d’envisager la conservation et la restauration d’une œuvre. La restauration pourra comprendre ensuite différentes interventions dont nous vous proposons quelques exemples ci-dessous.

Examen préalable, constat et documentation

Etudier la matérialité de l’œuvre passe par l’observation à l’oeil nu, sous loupe binoculaire, sous rayons ultra-violets ou d’autres moyens (rayon-X, prélèvements et caractérisation etc.). Notre expertise participe également à la reconnaissance des matériaux. Comprendre la matière et la documenter permet à la fois de mener à bien sa restauration et sa conservation, de préserver toute son authenticité et d’évaluer les changements.

Décrassage, retrait des taches et auroles

Les salissures et les taches sont néfastes pour votre peinture à la fois pour son appréciation esthétique et sa bonne conservation. Nous pouvons mettre en oeuvre des matériaux très variés (gommes, compresses, solutions aqueuses au pH et à la conductivité ajustés, etc.) et des méthodes adaptées, dans le respect le plus complet de la matière picturale et de ses particularités. Votre oeuvre est unique, et nous y apportons le plus grand soin.

Refixage et consolidation

La perte d’adhésion ou de cohésion d’une couche colorée met en péril l’intégrité de votre œuvre en créant des lacunes et en fragilisant la matière picturale. Nous pouvons utiliser plusieurs adhésifs et différentes méthodes d’application pour remédier à ces altérations. Nos intervenons toujours dans le respect de la matérialité de votre œuvre et de ses particularités.

Nettoyage et retrait des repeints

Les vernis jaunis et oxydés ainsi que les repeints discordants peuvent altérer de façon importante la lisibilité de l’œuvre et en modifier sa perception. Nous vous proposons de retirer ou d’alléger ces derniers en utilisant différents solvants organiques, des gels, des solutions aqueuses modifiées, et parfois des moyens mécaniques.

Comblement et réintégration Colorée

Une surface accidentée et lacunaire peut être comblée pour des raisons esthétiques mais aussi conservatoire (protéger la zone fragilisée). La réintégration colorée sera ensuite réalisée dans la stricte zone de ces comblements afin de redonner la lisibilité et l’homogénéité d’ensemble à votre œuvre. Le repiquage pourra lui être réalisé ponctuellement sur des parties abrasées, griffées, épidermées ou bien pour corriger des matités et des brillances. Que la technique employée soit illusionniste, pointilliste ou en tons de fond, nous utilisons des matériaux stables dans le temps et réversibles.

 

Restaurer le support          Restaurer les décors          Compétences en conservation